Albums d'aquarelles d'Andrée Martignon en ligne !

Trois albums d'aquarelles par Andrée Martignon
Bibliothèque Patrimoniale Pau, cotes ALB17, ALB18 et ALB19

Andrée Martignon est née le 2 novembre 1888 à Pau. Son père, Léandre Czerniewski, réfugié polonais, professeur de musique et maître de chapelle en l'église Saint-Martin de Pau, lui transmet sa passion de la nature et des Pyrénées.

 

La rencontre avec Henry Russell et la lecture de ses ouvrages vont renforcer son amour pour la montagne pyrénéenne.
Très tôt, elle prend des cours de dessins avec André Castaing à Pau.
En 1908, elle épouse Paul Martignon. Ils résident à partir de 1912 à Monein. En 1915, elle rencontre Francis Jammes chez les Bordeu à Abos. Ce dernier va l'appeler "ma fille spirituelle". Entre 1931 et 1946 elle entretient une correspondance avec Georges Ledormeur et illustre plusieurs de ses articles.
Le couple Martignon quitte le Béarn en 1920 vers L'Isle-Jourdain où Paul est nommé juge de paix.
Le premier roman d'Andrée "Le promeneur à Pied" paraîtra en 1929 ; suivent l'hymne aux Pyrénées "Montagne" en 1930, la trilogie constituée de "Le passager", "Le Maître de Poutalhou" et "La Fille du Maître" (inédit). Pour son ouvrage "Jean des villes chez Jean des champs" elle obtient en 1936 le Prix Jeunesse et en 1944 le Prix Rouzaud pour "Vocation des cimes".
Andrée Martignon meurt à Nice le 1er janvier 1977.

(Source : Nanou Saint-Lèbe : Andrée Martignon ou l'amour exclusif des Pyrénées ; Bulletin Pyrénéen, n° 235, Juillet 2008)

Les trois albums d'aquarelles d'Andrée Martigon mis en ligne datent de 1917 à 1924 et témoignent de la période passée dans le Béarn (notamment Monein et alentours) et à L'Isle-Jourdain.


                                  L'église de Monein, 1918

L'Isle-Jourdain, mon bout de jardin, 1922

 

Accéder aux albums d'Andrée Martignon