En ligne /// 5 [cinq] petits passe-temps de vacances : gravés au burin dans le Pays de Luchon, par Gautier-Constant.

En ligne /// 5 [cinq] petits passe-temps de vacances : gravés au burin dans le Pays de Luchon, Raymond Gautier-Constant
Bibliothèque Patrimoniale, Usine des tramways (Pau), section Patrimoine, recueil de dessins, gravures, herbiers ; cote : ALB11

 

Raymond Gautier-Constant

Né à Bordeaux le 15 mai 1907. Illustrateur, graveur, élève de J. B. Vettiner et J. Hubert-Gautier. Professeur à l'école des Beaux-Arts de Bordeaux, depuis 1943. Exposant à plusieurs salons. A participé à Paris notamment à l'exposition Retour de captivité au Musée Galliéra, après la guerre de 1939, où il fut lui-même fait prisonnier. Plus récemment a fait une exposition personnelle d'ensemble sur invitation du Musée du livre à Bruxelles en 1954. Son œuvre comprend des ouvrages divers et des illustrations (en taille-douce et en épargne) de livres parmi lesquels nous citerons notamment : Du néant à la vie, Le pèlerin dans la cité de J. M. Eylaud ; les Maximes de La Rochefoucauld (chez l'artiste) ; Images de Montesquieu (chez l'artiste ) ainsi que des ouvrages de grand luxe pour présentation de vins chez des restaurateurs parisiens réputés. En 1947, l'académie Montesquieu lui a décerné son grand prix pour l'ensemble de son œuvre artistique en faveur du grand écrivain. (Jean et Bernard Guérin, Des hommes et des activités, autour d'un demi-siècle. Editions B.E.B., 1957 ;  Source : Symposium.over-blog.fr)

 

L'Album "5 petits passe-temps de vacances" se présente en feuilles sous chemise cartonnée fermée par des rubans ; gravure en taille douce ; In 8° oblong (23 x 28,5 cm).

Justificatif sur la 2e de couverture :

"Le tirage de cette suite de gravures imprimée sur ses presses par les soins de l'artiste, a été limitée à soixante-quinze exemplaires numérotés. Il a, de plus, été tiré quelques exemplaires hors commerce destinés à des hommages. Exemplaire n° : H"

 

Sur la page de titre on trouve un bel envoi autographe signé au crayon adressé à Géo (l'artiste Géo Ham ?) :

"Pour mon vieil ami Geo quelques images d'un pays où pour lui les truites se feraient meunières en son honneur. Gautier-Constant"

 

 Suit une "Préface assez courte pour avoir chance d'être lue" :

"Je vous regarde, mes burins, dignement posés sous la lumière que tamise l'écran, sur la table solide de l'atelier, et je vous revois éparpillés dans l'herbe, situation incongrue, s'il en fut, pour les burins ! Mais c'était dans l'herbe d'une montagne tout attendrie d'été ..." Lire la suite

 

Les cinq planches gravées sont précédées d'un feuillet de légende :

 

Il faut savoir arrêter son ouvrage. Pourquoi le Créateur quand il eut fait ce pré, y a-t-il donc ajouté les moustiques ?

 

Ce col est fréquenté egalement par les ours et les touristes, mais hélas ! jamais par les deux ensemble.

 

Arbres coupés.
Arbres qu'on roule n'amassent pas mousse.

 

Une route en lacets qui se termine en nuages. On y rencontre, cependant, plus de vaches que d'anges.

 

Un torrent avait creusé cette gorge, avant de devenir fonctionnaire d'électricité.

 

 

Consulter l'ouvrage complet / Télécharger en PDF