Lu ailleurs /// Le paratexte débâillonné (I)

Par Chistian Bonnet
Le paratexte débâillonné (I) : retour sur la Muse bayonnaise, ca. 1620, texte occitan perdu

Si la littérature d’oc médiévale jouit d’une notoriété universelle grâce à l’aura des troubadours et du trobar, au point que de nombreux manuels de français en annexent la matière qui ignorent superbement la suite de la production d’expression occitane, la littérature moderne et contemporaine pâtit fortement du monolinguisme que la France promeut dans l’espace hexagonal.

Lire la suite sur LAPURDUM