Dans nos fonds /// Les Fleurs du mal ... Baudelaire condamné !

Les Fleurs du mal ... Baudelaire condamné !
Arrêt sur l'édition originale des Fleurs du mal conservée par la Bibliothèque patrimoniale de Pau
Les Fleurs du mal / Charles Baudelaire ; Paris : Poulet-Malassis; 1857 ; cote D1154R

 

 

 

C'est un procès expéditif qui se déroule ce  20 août 1857.

Baudelaire comparait pour offense à la morale publique et aux bonnes mœurs, pour son ouvrage :  Les Fleurs du mal,  publié pour la première fois en juin 1857, et tiré à 1300 exemplaires. Baudelaire et son éditeur Poulet-Malassis, son ami, qu'il surnomme « Coco Mal-Perché » sont condamnés à payer une amende, et sont privés de leurs droits civiques.


Charles Baudelaire

l'éditeur Poulet-Malassis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baudelaire et Poulet-Malassis seront réhabilités le 31 mai 1949.

L'ouvrage sera expurgé de 6 textes : «Les Bijoux», «Le Léthé», «A celle qui est trop gaie», «Femmes damnées». «Lesbos», «Métamorphoses du Vampire».

 


Bijoux

Léthé

A celle ...

Lesbos

Femmes ...

Métamorphoses

 

 

 

 

Cette édition originale conservée par la Bibliothèque patrimoniale de Pau, sous la cote D 1154 R est bien complète des 6 textes cités Elle a aussi les caractéristiques du premier tirage : "Feurs" au lieu de "Fleurs" dans le titre courant aux pages 31 et 108, la page 45 chiffrée "44", "captieux" au lieu de "capiteux" à la page 201.

 


Page de titre des Fleurs du mal, 1857

Article dans le Figaro du 5 juillet 1857