• Conférence P.-Jean Toulet

    Pour Jorge Louis Borges, Paul-Jean Toulet, l'impeccable poète des Contrerimes (1921), était tout simplement, certains jours, "le plus grand poète français - même si tout le monde l'a oublié". En savoir plus
  • Conférence Gaston-Sacaze

    Ce montagnard, simple pasteur ossalois, est devenu au cours du XIXe siècle un savant réputé mondialement. Pierrine Gaston-Sacaze est né à Béost. En savoir plus
  • Conférence Simin Palay

    Jean-Maximin Palay (1874-1965) le plus béarnais des Bigourdans, issue d’une longue lignée d’artisans tailleur-couturier, familialement instruit pour suivre l’autre tradition des hommes ... En savoir plus
  • Conférence Franz Schrader

    En 1874, paraît une carte comme l’on n’en avait encore jamais vu : la Carte du Mont-Perdu et de la région calcaire des Pyrénées Centrales, au 1:40 000, levée, dressée et gravée par les soins d’un En savoir plus
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Conférence : La pensée hermétique à la renaissance - alchimie, philosophie et christianisme

Conférence par Thierry Issartel, historien

La réception du Corpus Herméticum à Florence au milieu du XVème siécle fut considérée comme l’aube d’une nouvelle révélation religieuse parvenant enfin dans l’occident Chrétien.

En 1460, un manuscrit de 14 brefs traités en grec fut rapporté à Florence de Macédoine par un moine, Leonardo de Pistoia, qui cherchait et achetait des manuscrits dans les monastères byzantins pour le compte de Cosme de Médicis (1389-1464). On attribuait ces textes à un mage,  Hermès Trismégiste qui vivait en Égypte au temps de Moïse. Cosme ordonna à Marsile Ficin (1433-1499), qu’il avait placé à la tête de son Académie Platonicienne, de les traduire prioritairement aux dialogues de Platon sur lesquels travaillait l’Académie de Florence. La traduction fut achevée en 1463, alors que Cosme était sur son lit de mort : il demanda qu’on lui lise la révélation de ces textes pour préparer son salut.
Ficin croyant qu'il s'agissait des chapitres d'un même ouvrage, donne à l'ensemble le titre du premier traité le Pimander (latin du grec Poïmandrès) bénéficia des premiers effets de l’invention de Gutenberg : il fut imprimé en 1471 sous le titre Mercurii Trismegisti Pimander seu liber de potestate ac sapientia Dei.
C’est à cette aventure intellectuelle au cœur des débats de la Renaissance et des Réformes que Thierry Issartel nous convie, une aventure qui concerne de près notre région puisque la traduction française fut donnée en  1574 par François de Foix-Candale (1512-1594), alors évêque d’Aire-sur-Adour, sous le titre de Pimandre.

La conférence a eu lieu le 29 janvier 2015 à la Médiathèque André Labarrère. Elle sera bientôt accessible en ligne.

La deuxième partie intitulée "De l’hermétisme à l’ésotérisme : la dévalorisation scientifique de la révélation d’Hermès Trismégiste et ses conséquences à l’aube du XVIIème siècle" a eu lieu le 5 février 2015 à 18h à la Médiathèque André Labarrère. En savoir plus

 

Archives des conférences

  • 1
  • 2