• Conférence P.-Jean Toulet

    Pour Jorge Louis Borges, Paul-Jean Toulet, l'impeccable poète des Contrerimes (1921), était tout simplement, certains jours, "le plus grand poète français - même si tout le monde l'a oublié". En savoir plus
  • Conférence Gaston-Sacaze

    Ce montagnard, simple pasteur ossalois, est devenu au cours du XIXe siècle un savant réputé mondialement. Pierrine Gaston-Sacaze est né à Béost. En savoir plus
  • Conférence Simin Palay

    Jean-Maximin Palay (1874-1965) le plus béarnais des Bigourdans, issue d’une longue lignée d’artisans tailleur-couturier, familialement instruit pour suivre l’autre tradition des hommes ... En savoir plus
  • Conférence Franz Schrader

    En 1874, paraît une carte comme l’on n’en avait encore jamais vu : la Carte du Mont-Perdu et de la région calcaire des Pyrénées Centrales, au 1:40 000, levée, dressée et gravée par les soins d’un En savoir plus
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Ignace-Gaston Pardies s.j., sciences et religion au Grand Siècle

Ignace-Gaston PardiesConférence par Thierry Issartel
Ignace-Gaston Pardies
, fils d'un conseiller au Parlement de Navarre et d'une mère calviniste récemment convertie, était destiné à faire carrière au sein de l'ordre des Jésuites. La conversion de Marie Pardies, en 1635, fut au centre d'une polémique en Béarn

Pour autant elle choisit de donner à son fils le prénom d'Ignace, référence évidente au fondateur de la Compagnie de Jésus : Ignace de Loyola canonisé en 1622.
Après de brillantes études au Collège de Pau (actuel lycée Louis Barthou), il entre au noviciat d'Aquitaine à l'âge de 16 ans. De formation en enseignement, il achève son cursus par la théologie. En 1663, il est ordonné prêtre.
A partir de 1662, Ignace Pardies se fait connaître par ses travaux de physique et de mathématiques largement influencé par René Descartes. Sa carrière professorale l'amène à enseigner physique et mathématiques dans différents prestigieux collèges tel que le lycée Louis-le-Grand à Paris. Correspondant d'Isaac Newton et des principaux savants européens, Pardies est un exemple des enjeux scientifiques au XVIIe siècle : explorer par la raison la création de Dieu. Il meurt en 1673, à l'âge de 37 ans, en contractant une fièvre alors qu'il portait secours aux prisonniers de Bicêtre.

Thierry Issartel est professeur de Chaire Supérieure. Agrégé d'histoire, il enseigne dans les Classes Préparatoires littéraires au Lycée Louis Barthou.

La conférence a eu lieu le 23 mars 2011 à l'Usine des Tramways, Pau

Archives des conférences

  • 1
  • 2